9 février 2017

Mes associés et moi: dois-je obtenir leur accord avant de décider ?

En tant que gérant de votre société, vous êtes amené à prendre de multiples décisions seul. Toutefois, pour certaines décisions, vous devez impérativement obtenir l’accord des associés. Lesquelles ? Nos conseils pour éviter les ennuis...
27 janvier 2017

Condamné pour ne pas avoir augmenté le capital social ?

Alors même qu’une augmentation du capital doit être décidée en assemblée générale avec tous les associés, il peut vous être reproché, en tant que seul dirigeant, d’avoir commis une faute de gestion en ne tentant pas d’obtenir une recapitalisation de la société en proie à de graves difficultés !
12 avril 2016

Profiter des résultats de votre entreprise cédée ?

Départ à la retraite, changement de vie, vous décidez de vendre votre entreprise. En principe, une fois cédée, vous n’êtes plus intéressé aux résultats de celle-ci, sauf à insérer une clause de « earn out ». Nos conseils...
8 mars 2016

Quel intérêt fiscal de constituer une SCI et louer votre local professionnel ?

Vous venez d’acquérir des locaux via une société civile immobilière constituée entre vous et différents proches. Ce schéma est classique chez les chefs d’entreprise. Mais quelles vont être dans l’immédiat les conséquences fiscales pour vous ? Un impôt supplémentaire? un déficit fiscal ? quel arbitrage opérer ? IR, IS, micro-foncier ?
9 novembre 2015

Comment promouvoir son entreprise, aider une association et bénéficier de 60% de réduction d’impôt ?

Comme souvent le dernier trimestre de l’année, l’entreprise procède à des arbitrages sur des charges qu’elle n’avait pas encore engagées, attendant de faire le point au vu d’un arrêté provisoire des comptes. Pour être plus clair, si l’année a été bonne et que le résultat risque de présenter un résultat fortement taxable à l’IS, l’entreprise peut faire coup double en soutenant une association tout en assurant efficacement la promotion de son image.
25 juin 2015

NEUTRALISER LA PLUS-VALUE SUR CESSION DE TITRES DE SOCIETE ?

La plus-value réalisée à l’occasion de la vente de vos parts ou actions est normalement soumise à l’impôt sur le revenu. Différents moyens permettent cependant de la réduire voire de la neutraliser ! Principe : la plus-value que vous dégagez à l’occasion de la vente est soumise au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Cette plus-value sera également soumise aux prélèvements sociaux (CSG, CRDS et prélèvement social) au taux global de 15,5 %. Mais, vous pouvez bénéficier d'abattements pour durée de détention.
X